Le régime fiscal des plus-values immobilières s'est complexifié et alourdi. Quelques explications pour calculer l'impôt à payer en cas de vente d'un bien taxable. Si vous réalisez un gain à l'occasion de la vente d'un bien immobilier (appartement locatif, résidence secondaire...), celui-ci est soumis à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Malgré une fiscalité durcie, plusieurs régimes d'exonération de plus-value ont été maintenus. Le principal, celui auquel les Français sont le plus attachés, porte sur la résidence principale.  

Pour déterminer le gain imposable En 2019, la taxation de la plus-value s'établit à 36,2 %, soit 19 % d'impôt sur le revenu (IR) et 17,2% de prélèvements sociaux. L'impôt dû est calculé sur la différence entre le prix de vente et le prix d'achat, ce dernier majoré de certaines dépenses sur justificatifs (…).

La suite sur www.votreargent.lexpress.fr
Source : Votre Argent - Rosine Maiolo