C’est un réflexe partagé. A la naissance du petit dernier, ses parents lui ouvrent un livret A. Mais il y a mieux à faire en optant pour une assurance vie, de qualité s’entend !

Trois raisons à cela.

La première est une question de rentabilité. En 2017, le livret A rapportait 0,75 % quand les fonds en euros de l’assurance vie servaient le double (net de taxes sociales), pour une garantie identique en capital. Ce sera encore le cas cette année.

Second argument qui plaide en faveur de l’ouverture d’un contrat dès le plus jeune âge : l’horizon de placement. L’assurance vie multisupport permet de plus de réaliser un investissement bien plus diversifié et modulable dans le temps que le livret A.

Enfin, troisième avantage, l’assurance vie n’est pas plafonnée en montant (22 950 euros pour le livret A) ni en nombre de contrats, ce qui en fait un réceptacle adapté pour les sommes rondelettes reçues par donation ou succession.

La suite sur : https://www.mieuxvivre-votreargent.fr/assurance-vie/2018/07/23/des-naissance-bonne-assurance-vie-vaut-mieux-mauvais-livret/

 

Source MIEUX VIVRE VOTRE ARGENT

Publié le 23/07/2018

 

Crédit immobilier : emprunter sur plus de 30 ans, c’est possible

(Le Figaro) (…) Selon nos informations, une banque nationale, LCL en l’occurrence, vient de fortement baisser ses taux sur 30 ans. Les meilleurs profils peuvent obtenir 1,78 %. Du jamais vu pour cette durée d’emprunt. «En novembre dernier, les taux sur 30 ans variaient entre 2,4 % et 2,8 %. Aujourd’hui, ils sont compris entre 1,78 % et 2,03 %», explique Sandrine Allonier, de VousFinancer. Soit un recul de 0,6 à 0,8 point. Autre exemple: le Crédit foncier communal d’Alsace et de Lorraine, filiale du Crédit mutuel Arkel accorde des prêts sur 35 ans à un taux de 2,55 % (hors assurance). Ils représentent pas moins de 15 % de leurs offres. Objectif ? Reconquérir les primo-accédants, cible très convoitée par les banques, dont la part a nettement reculé ces deux derniers mois.
La suite sur lefigaro.fr